Participer à un essai clinique sur la thérapie focale du cancer de la prostate

Participer à un essai clinique

Les essais cliniques sont des activités de recherche pratiquées sur l’homme pour évaluer les nouveaux traitements qui pourront bénéficier demain à un grand nombre de personnes touchées par la maladie. Ils reposent sur la participation des patients, qui s’engagent totalement librement et volontairement. L’intérêt pour le patient de participer à un essai clinique est d’avoir accès à un traitement innovant avec un encadrement spécifique de la prise en charge de sa maladie et un suivi adapté et rigoureux pendant et après le traitement.

La prise en charge du cancer localisé de la prostate

La prise en charge habituelle du cancer localisé de la prostate dépend des caractéristiques du cancer. Selon le risque évolutif, la prise en charge peut être la surveillance active (surveillance avec des examens médicaux réguliers) ou un traitement curatif radical (chirurgie, radiothérapie). Ces traitements de référence retirent ou détruisent l’ensemble de la prostate. Ils sont efficaces mais souvent associés à des effets secondaires qui peuvent affecter la qualité de vie du patient (incontinence et dysfonction érectile étant les principaux).

Les essais cliniques portant sur le traitement du cancer localisé de la prostate

Le traitement par ultrasons focalisés du cancer localisé de la prostate a déjà été étudié et validé par de nombreux essais cliniques avec des milliers de patients sur les 20 dernières années, dont le forfait innovation actuellement en cours (inclusions terminées) pour faciliter son accès au marché. Le traitement dit « focal » cible une zone définie au mm dans la glande prostatique par le médecin grâce à la fusion des images IRM/biopsies avec l’échographie temps réel. Il permet de détruire par la chaleur uniquement la zone identifiée comme malade en limitant les effets secondaires inhérents aux traitements radicaux qui peuvent affecter la qualité de vie du patient (impuissance et incontinence).

Etudes RHU-PERFUSE

La Recherche Hospitalo-Universitaire PERFUSE (Personalized Focused Ultrasound Surgery of Localized Prostate Cancer) financée par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir, a pour objectif l’évaluation et l’amélioration de la thérapie focale par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) pour le cancer de la prostate. L’objectif global est d’évaluer les résultats oncologiques du traitement focal HIFU dans le cancer de la prostate et de proposer un ensemble cohérent d’innovations pour permettre un traitement focal personnalisé et plus rationnel, à travers une chaîne complète d’outils innovants, du diagnostic à une technique optimale du traitement HIFU. Les gains escomptés comprennent des procédures plus efficaces pour maximiser la survie sans récidive, des procédures personnalisées moins agressives pour une meilleure qualité de vie des patients et des économies de coûts en réduisant le besoin de traitements radicaux ainsi que les effets secondaires induits par ces derniers.

Études cliniques HEH/HCL

HCL - Recherche, logo

Étude HIFUSA

L’étude HIFUSA (étude multicentrique, randomisée de phase 3) vise à démontrer que le traitement focal par ultrasons peut réduire le risque d’avoir recours à un traitement curatif radical par rapport à la surveillance active, tout en préservant la qualité de vie.
Pour en savoir plus : clinicaltrials.gov, ecancer.fr, site officiel du RHU-Perfuse.

Étude FOCALE

L’étude FOCALE (étude multicentrique de phase 2) vise à démontrer l’efficacité et la tolérance du traitement focal par HIFU chez des patients atteints d’un cancer de la prostate de risque intermédiaire localisé à un seul lobe. 
Pour en savoir plus : clinicaltrials.gov, ecancer.fr, site officiel du RHU-Perfuse.

Centres de traitement inclus dans les études :

  • AIX EN PROVENCE, Polyclinique du Parc Rambot, Dr David BARRIOL et Dr Eric ANFOSSI
  • BESANÇON, Clinique Saint Vincent, Dr Vincent BAILLY et Dr Pierre Charles HENRY
  • BORDEAUX, Clinique Tivoli Ducos, service urologie, Dr Gilles PASTICIER
  • BORDEAUX, Groupe Hospitalier Pellegrin – CHU, Pr Franck BLADOU
  • COLMAR, CHU Guebwiller, Dr Ludovic OBRINGER
  • LILLE, CHRU, Pr Arnauld VILLERS
  • LILLE, Hôpital Privé La Louvière, Dr Pierre COLIN
  • MARSEILLE, Hôpitaux Marseille Nord, Dr Harry TOLEDANO
  • LYON, Hôpital Edouard Herriot, Pr Sébastien CROUZET
  • LYON, CH Lyon Sud, Pr Alain RUFFION
  • NANTES, Clinique Urologique Nantes Atlantis, Dr Eric POTIRON
  • PARIS, Institut Mutualiste Montsouris, Pr Eric BARET et Dr Rafael SANCHEZ SALAS
  • PARIS, Hôpital Foch, Dr Tarek GHONEIM
  • TOULOUSE, CHU, Pr Pascal RISCHMANN

Date de publication : 16/12/2020