Cancer de la prostate, informer, détecter et éviter !

La priorité est d’éviter les cas détectés tardivement. Une fois découverts précocement, l’objectif devient de ne traiter que les cancers de la prostate qui le justifient pour éviter le « sur-traitement ». Et, quand un traitement est nécessaire, il convient de choisir celui qui sera le plus adapté au patient. Sur ce point, la possibilité récente de voir la tumeur grâce à l’IRM, a ouvert la voie à des traitements ciblés prometteurs.

Retour aux actualités