Cancer de la prostate : la testostérone diminue le risque de rechute

Longtemps désignée comme l’une des causes du cancer de la prostate, il s’avère, d’après une étude américaine, qu’elle peut diminuer le risque de récidive. Le cancer de la prostate est toujours le cancer masculin le plus représenté et la maladie récidiverait dans un tiers des cas malgré les traitements.

L’étude a suivi 834 patients et tous ont subi une prostatectomie radicale, c’est à dire un retrait de la prostate. 152 personnes ont également reçu un traitement en supplémentation en testostérone pendant environ 3 ans. Après des tests de récidive du cancer via des niveaux d’antigènes spécifiques à la prostate, les chercheurs ont découvert que la testostérone diminuait le risque de rechute. En effet seul 5% des patients ayant reçu de la testostérone ont eu une rechute contre 15% pour le groupe qui n’en a pas eu. Cela correspondrait donc à une division par trois du risque de récidive, toujours selon l’étude.

Retour aux actualités