Santé: connaître le cancer de la prostate

La prostate est une glande de l’appareil reproducteur masculin. Elle est située tout juste sous la vessie et, comme un anneau, elle entoure l’urètre, ce canal par lequel l’urine et le sperme sortent à l’extérieur du corps. Le rôle de la prostate est de produire le liquide prostatique, un des composants du sperme avec le liquide séminal et les spermatozoïdes, de stocker temporairement le sperme avant l’éjaculation, puis de se contracter au moment de l’éjaculation, participant ainsi à l’expulsion du sperme. Le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes : on estime que 1 homme sur 7 en recevra le diagnostic, le plus souvent à partir de la soixantaine. Bien qu’aucune cause particulière n’ait été découverte, il existerait une prédisposition génétique. La plupart des cancers de la prostate évoluent très lentement. D’ailleurs, la grande majorité des hommes chez qui l’on détecte ce cancer mourront d’une autre cause. Bien souvent, la tumeur demeure localisée dans la prostate et a des effets limités sur la santé, provoquant parfois des troubles urinaires ou érectiles. Il peut arriver cependant que certains cancers évoluent et s’étendent plus rapidement. En France, le cancer de la prostate est cancer masculin le plus fréquent (71 200 nouveaux cas estimés en 2011) et la 3e causes de décès par cancer chez l’homme (8 700 décès par an). L’âge médian du diagnostic est de 74 ans, et 44 % des cancers de la prostate sont diagnostiqués après 75 ans. L’âge moyen du décès lié à un cancer de la prostate est de 78 ans, soit quasiment l’espérance de vie moyenne des hommes en France. Le cancer de la prostate est un cancer de bon pronostic : la survie relative à 5 ans s’est améliorée de façon spectaculaire, passant de 70 % pour les cas diagnostiqués en 1990 à 90 % en 2002. Le cancer de la prostate est la 2e cause de mortalité masculine par cancer en Amérique du Nord, après le cancer du poumon. Lire davantage: http://apr-news.fr/fr/actualites/sante-connaitre-le-cancer-de-la-prostate
Haut de la page